La dépendance au cannabis

Le problème majeur est qu'elle est imperceptible : il n'y a en effet pas de sevrage lors de l'arrêt de laconsommation de cette drogue car elle met beaucoup de temps à disparaître progressivement de l'organisme.Cependant dans le cas d'une consommation régulière (plusieurs fois par semaine disons) cen'est pas si simple.
Tout d'abord la dépendance psychologique est beaucoup plus forte que certains ne veulent bien l'avouer (pour la seule raison que c'est une remise en question trop importante que de s'avouer dépendant) : c'est tout un ensemble de repères qui est en jeu. En effet la consommation du cannabis obéit à un certain nombre d'habitudes communes sur la façon de rouler, de fumer, ainsi que des codes à observer après la consommation (ne pas parler de sujets trop délicats ou pénibles par exemple).
On fume de plus généralement avec les mêmes personnes, aux mêmes temps libres, ect. Si la dépendance physique demeure relativement faible (bien qu'existante) et se limite à des troubles comportementaux surtout (irritabilité notamment), la dépendance psychologique reste assez lourde et arrêter n'est pas aussi simple que cela.
Beaucoup prétendront arrêter lorsqu'ils le désirent, mais bien peu passent généralement à l'action, même lorsqu'il s'agit de réduire une consommation jugée trop importante. La principale difficulté réside dans l'acceptation de la dépendance : tant qu'elle est reniée la situation ne peut changer durablement ; l'usager se posera la question "après tout pourquoi arrêter ?" alors que la véritable question est "Pourquoi le faire ?". La suite est propre à chacun, dépend des raisons et du temps dédiés à la consommation. C'est une épreuve de franchise vis à vis de soi-même très laborieuse et éprouvante, qui peut dans certains cas révéler des difficultés qu'on aurait difficilement mis en rapport avec la consommation qui est supposée n 'être source que de plaisir : il s'agit parfois aussi hélas d'oublier une réalité difficile, un événement traumatisant, des difficultés relationnelles, ect, ou parfois simplement de faire le point avec soi-même.





LIVRES DE PREVENTION :










depuis 2002...
© Kinouprod.com // contact
RĂ©alisation pessah.net